Aménagementdu quartier Chagall, un projet de ville et de vie...

Contexte et état d’avancement du Projet

En respect des lois SRU (13 décembre 2000) et ALUR (24 mars 2014), la Commune doit satisfaire aux obligations de production de logement social et doit produire sur la période 2017-2019, 186 logements sociaux par an sur 3 ans soit 558 logements.
Le constat de carence de la Vence, dressé par le Préfet en 2014,et maintenu pour la période 2017-2019 induit une majoration de la pénalité à la charge de la Commune, et donc des Vençois, de plus de 910.000€.
Compte tenu de la carence qui frappe la Commune, c’est donc le Préfet qui délivrera les permis de construire dans le secteur Chagall. Or, le projet Chagall n’est pas seulement un projet de logements qui permettra, en outre à la Commune, de remplir ses obligations. Ce projet d’aménagement d’entrée de Ville, en lien avec la Cité historique, doit répondre à des enjeux dépassent la question du logement ainsi que le périmètre d’intervention.

Les enjeux du secteur Chagall

- Les enjeux sont importants de par la circulation et le stationnement du quartier, au coeur d’un noeud routier en entrée de Ville.

- Les enjeux sont importants pour l’environnement et le développement durable.

- Les enjeux sont importants pour la préservation du patrimoine bâti dont la villa Berthe qui constitue un signal architectural dans le quartier ainsi que la préservation et la réhabilitation nécessaire de la Chapelle Saint Crépin.

- Les enjeux sont importants pour la préservation du patrimoine naturel et des paysages avec les percées visuelles vers les Baous et la proximité de la Lubiane.

- Les enjeux sont importants pour la qualité de vie des habitants.

- Les enjeux sont importants en termes financiers.

Le projet Chagall est donc un projet de Ville et de vie qui doit être appréhendé selon ces enjeux, avec une volonté collective et constructive afin d’élaborer le meilleur projet pour Vence.

L’état d’avancement du projet

Le projet est entré en phase opérationnelle au printemps 2017.

La consultation des opérateurs a été lancée en mars 2017 selon une procédure concurrentielle négociée pour le programme suivant :
- 13.500 m2 de logements dont 40 % de logements locatifs sociaux.
- 500 m² d’activités ou commerces.
- un parc public de 1.900 m².
- la reconstitution du nombre de places de stationnement public (à l’identique de l’existant).

A la suite de la consultation, 4 candidats ont été présélectionnés en mai 2017.

1 candidat s’est désisté.

L’audition des 3 candidats restants a eu lieu en juillet 2017.

Les fouilles archéologiques ont été effectuées par la DRAC en août suivant la prescription de l’arrêté du Préfet du 16 octobre 2016.

La concertation publique a été lancée au mois d’août et assurée par le cabinet Nicaya, sous forme d’entretiens individuels complétés par deux ateliers de travail et d’échanges avec les Vençois, qui se sont tenus les 9 octobre et 6 novembre 2017 à la Cité Paroissiale.

Dans l’objectif de concevoir le meilleur projet pour Vence et les Vençois, les contributions, très riches, issues de ces ateliers qui portent sur le projet d’aménagement (circulation, voiries, stationnement, déplacements en mode doux mais également culturels, patrimoniaux ou commerciaux) ont été valorisées sous la forme d’une note de recommandations qui a été adressée aux candidats afin qu’ils tiennent compte de ces éléments dans la construction de leur avant-projet.

Un Jury d’audition des candidats se tiendra à Marseille le 22 décembre 2017 en présence du Maire de Vence et de son Adjointe à l’Urbanisme.

Les candidats devront adresser leurs avant-projets au premier trimestre 2018.

Au delà du périmètre du projet, les contributions qui concernent la circulation, le stationnement, les aménagements de voirie, les aspects culturels, patrimoniaux ou commerciaux font l’objet d’échanges avec la Métropole, les élus et services concernés afin de définir les suites à leur donner.

La concertation avec les Vençois sera poursuivie en 2018 au stade de l’avant-projet.

La convention d’origine entre l’EPF, la Métropole et la Commune qui a fait l’objet d’un premier avenant en 2016, arrive à échéance le 31 décembre 2017.
Cette échéance ne permettant pas la cession des terrains à bâtir, le Conseil Municipal (séance du 18 décembre 2017) a prorogé la convention par la signature d’un deuxième avenant d’une durée de 1 an, jusqu’au 31 décembre 2018.
Le Conseil d’administration de l’EPF PACA a approuvé le projet d’avenant le 30 novembre 2017.
La Commission municipale d’urbanisme a émis un avis favorable le 5 décembre 2017.

LES TROIS AXES DE TRAVAIL DE LA COMMUNE :

- Les villas jouxtant le secteur seront préservées dans le cadre du PLUm afin d’assurer la pérennité de cet habitat.

- L’ilôt sensible « Secours populaire », « Médical services », « Rent a car » qui ne fait pas partie du périmètre d’étude doit faire l’objet d’une attention particulière afin d’améliorer l’entrée de Ville..

- Un engagement fort de la Métropole et de son président à accompagner la Ville dans le cadre des aménagements routiers et en particulier le carrefour Jean Moulin.

Retrouvez la Délibération n°25 du Conseil municipal du 18 décembre 2017

https://youtu.be/Uq5yxwB9RXI?t=15473

L’historique du Projet

Lire