Colloque « L’improvisation et l’instrument »

Samedi 19 novembre à la Villa Berthe - entrée libre

Depuis quelques années de nombreuses disciplines des sciences humaines (philosophie, anthropologie, sociologie, histoire, psychologie, esthétique) ont commencé à s’intéresser à la notion d’improvisation, l’appliquant bien au-delà du seul champ des arts.
Dans ce contexte ce colloque s’intéresse spécifiquement à la pratique musicale de l’improvisation, et s’attache à y interroger plus particulièrement l’importance de l’instrument. En effet, malgré la nécessité de sa présence (c’est la « condition organologique de la musique » B. Sève), l’instrument est un objet relativement ignoré des études actuelles sur l’improvisation musicale...

Réservation obligatoire catherine.mehu villalereve.org

Chaque instrument offre pourtant sa ou ses spécificité(s) en terme d’usage(s), de timbre(s), et d’histoire(s) singulière et collective.

Il s’agit donc de déterminer le rôle et les fonctions de celui-ci dans l’acte même d’improvisation, et ce dans une optique pluri-disciplinaire, grâce à la présence de musiciens, de philosophes et de psychanalystes.

D’un point de vue esthétique et musical un certain nombre de questions pourront être abordées : improvise-t-on de la même manière selon l’instrument utilisé ?
Quel est l’impact de l’instrument sur la notion de style ? Les évolutions propres à une famille d’instrument permettent-elles également une évolution de l’improvisation ?
Et comment penser la mise en jeu du corps dans cette familiarité instrumentale appelée, recherchée par l’improvisateur ?
Du point de vue psychologique et psychanalytique, l’amour du son prend-il des formes différentes et produit-il des oeuvres différentes en fonction du rapport singulier à l’instrument ? Comment concevoir qu’un être puisse consacrer une grande partie de sa vie à une exploration sans cesse renouvelée des potentialités sonores, vibratoires, offertes par un/des instrument(s) ?

Par ailleurs les travaux psychanalytiques sur la voix débouchent sur la question de savoir de quel autre objet (pulsionnel) l’objet instrument peut-il se faire le tenant-lieu ?

In fine, l’instrument pose la délicate question d’une médiation nécessaire à l’intense expérience d’immédiateté musicale.
Cette question est valable aussi bien pour le champ esthétique (dans l’improvisation collective) que pour le champ clinique (dans les pratiques de médiations thérapeutiques musicales).

INTERVENANTS

- Laurent de Wilde, musicien (Prix Django Reinhardt 1993, Victoires de la musique 1997), auteur de documentaires et d’ouvrages.

- Claire Gillie, psychanalyste, Docteure en anthropologie psychanalytique, Paris.

- Arnaud Halloy, Maître de Conférences en anthropologie et musicien, Nice Sophia Antipolis.

- Silvia Lippi, Docteur en Psychologie (Paris 7), psychanalyste, Lauréate du Prix Œdipe 2014.

- Roland Meyer, Psychanalyste, anthropologue et musicien.

- Selim Sami, Psychologue et musicien, Doctorant en Psychologie clinique, intervenant à La Villa Matisse-Le Rêve.

- Pierre Sauvanet, Professeur d’esthétique, Bordeaux 3,

- Bernard Sève, Professeur d’esthétique et de philosophie de l’art, Lille 3.

- Frédéric Vinot, Maître de Conférences HDR en Psychopathologie, Université Nice Sophia Antipolis, psychanalyste.

PROGRAMME

- 8h30 : accueil à la Villa Berthe (51 avenue des Alliés, Vence
- 9h F. Vinot Ouverture.
- 9h30 : Bernard Sève : « L’invention du son : matériaux, gestes, sonorités ».
- 10h : Selim Sami : « Et si Ulysse avait eu un instrument de musique pour rencontrer les sirènes ? ».
- 10h30 : Discussion.
- 11h : Laurent de Wilde : « Grandeur et Décadence de la Lutherie Electronique ».
- 11H30 : Claire Gillie : « Entre tremblant et voix céleste : les grandes orgues du transfert ».
- 12h : Discussion.
- 14h : Maracatu Mix, percussions.
- 14h30 : Arnaud Halloy : « Improvisation et style rituel dans les religions afro-brésiliennes ».
- 15h : Roland Meyer « De la grosse caisse au rythme en boite ».
- 16h : Discussion.
- 16h30 : Pierre Sauvanet « L’improvisation et l’instrument de percussion : retour sur une expérience rythmique et philosophique ».
- 17h : Silvia Lippi « Le pied, ou la batterie du corps ».
- 17h30 : Discussion.
- 18h : Conclusion.

PARTENAIRES

- Festival Jazz sous les bigaradiers.
- LAPCOS.
- Université Nice Sophia Antipolis.
- M2 Psychologie clinique et médiations thérapeutiques par l’art.
- DU Interactions, Art et Psychothérapie.
- Ville de Vence.
- Villa Matisse-Le Rêve.
- Service de la vie associative, Villa Berthe.

Entrée gratuite, places limitées à 70.

Réservation obligatoire