Connaître les risques majeurs

La Ville a réalisé une brochure d’information portant sur la prévention des risques potentiels pouvant survenir sur le territoire communal : risques majeurs naturels et technologiques. Elle développe les mesures d’urgence à prendre en cas d’incident ou de catastrophe. Cette brochure est disponible gratuitement en Mairie de Vence (place Georges Clemenceau) et aux Services Techniques (Centre Toreille).

En matière de risques naturels, l’information préventive est importante et rendue obligatoire par l’Etat. Elle est destinée à enseigner les bons réflexes et attitudes à adopter si nécessaire, afin de mieux réagir et se protéger plus efficacement avant l’arrivée des secours.

Ainsi, pour mieux faire face aux risques majeurs, la ville de Vence s’est dotée d’une organisation adaptée. La volonté est double, d’une part la mise en œuvre des mesures de prévention à travers des aménagements particuliers, et d’autre part, la coordination des différents services d’intervention, afin d’obtenir la plus grande efficacité dans la prise en compte et le traitement de l’événement. Une « cellule de crise » prête à déployer les moyens humains et matériels à activer est placée sous l’autorité du Maire ou de l’adjoint à la sécurité. Cette cellule se compose des services de l’Etat et de la Ville.

Par ailleurs, la Ville a élaboré un Plan Communal de Sauvegarde.

LES PRINCIPALES CONSIGNES D’URGENCE EN CAS D’ALERTE

En cas de dangers, le Préfet peut déclencher le plan ORSEC, le plan rouge ou le plan d’hébergement. Le Maire active alors une cellule du crise, composée des forces de Police, des Services techniques, de la DDASS (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales), du CCAS (Centre communal d’action sociale), qui interviennent pour la mise en place d’un dispositif adapté.

L’ALERTE

L’alerte est la diffusion d’un signal sonore destiné à prévenir la population de l’imminence d’une catastrophe. Elle permet à chacun de prendre immédiatement les postures de sécurité et les mesures de protection adaptées. Cependant, certains risques ne font pas l’objet d’une prévision et surviennent sans alerte (les tremblements de terre par exemple).

LE SIGNAL NATIONAL D’ALERTE

En cas d’alerte, la sirène de la Ville émet un signal. Il consiste e 3 émissions successives, d’une durée d’une minute chacune, séparée par un silence de 5 secondes. La fin de l’alerte est annoncée par un signal continu de 30 secondes. A ne pas confondre avec l’essai de la sirène effectué tous les premiers mercredis de chaque mois à midi.

LA CONDUITE A TENIR DANS TOUS LES CAS

En cas d’alerte, il est très important de pouvoir s’informer très vite sur la nature du risque ainsi que sur les premières consignes à appliquer. Le meilleur moyen d’être tenu au courant est de se mettre immédiatement à l’écoute de la radio.

QUE DOIT FAIRE LA POPULATION ?

Conserver un poste de radio portatif à piles en état de marche.
Ne pas aller chercher les enfants à l’écoles
Les enseignants et les éducateurs sont là pour assurer leur sécurité.
Ils sont mieux informés des conduites à tenir avec les enfants en cas d’alerte.
Ne pas téléphoner. En effet, la tentation peut être grande d’utiliser le téléphone en ces circonstances, mais le réseau téléphonique doit rester libre pour les secours.
Il faut donc être patient même si l’information peut sembler longue à venir .