Franta, Parrain de la Promotion 2017, reçoit les étudiants du Master 2 MATC dans son atelier

Actuellement à l’honneur avec l’exposition, « Le temps d’une œuvre », qui se tient au Musée de Vence, le plus Vençois des artistes Tchèques a reçu les étudiants de l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) de l’Université Côte d’Azur, pour une visite de son atelier.
Accompagnés de leurs enseignants, Jean-Baptiste Pisano, en charge du cours d’Histoire de l’Art, et de Véronique Thuin pour le cours de Patrimoine, le groupe d’étudiants venus de Chine, d’Ukraine, de Russie, du Belarus, du Maroc, d’Ouzbekistan… a ainsi découvert sur les hauteurs de Vence, le lieu magique où l’artiste donne vie à ses œuvres...

JPEG - 86.3 ko

La visite de l’atelier donna matière à de fructueux échanges sur le parcours de l’artiste, l’importance de la musique dans sa création, la genèse des œuvres, la place de l’artiste dans la société…

Franta, lui-même grand voyageur, séduit par le multi-culturalisme de l’assemblée qui lui faisait face, prit le temps de retracer le long chemin qui lui a permis de prendre attache avec la « Cité des Arts », et a réaffirmé son attachement à la liberté, à la symbiose nécessaire entre les individus et la nature, qui guide sa vie d’homme, comme sa vie de peintre.

JPEG - 71.5 ko

La découverte de certaines œuvres dans l’atelier, comme « Rage » 1995, où le spectateur se trouve face à la violence de deux chiens en passe de déchiqueter leur proie, a donné l’occasion d’expliciter les processus - conscient et inconscient - qui permettent de passer de l’instant du voir, ou de l’entendre, à l’éternité de la création posée sur la toile.

Loin de la rumeur du monde, mais si proche de cette part d’humanité bienveillante qu’il laisse entrevoir, chacun est ressortie ébloui et émerveillé du face à face avec la puissance créatrice dont la fécondité conserve, en dernière instance, tout son mystère.