JARDIN SUR COURT, le Festival du Court Métrage en plein air et au coeur de l’été à VENCE !

2, 3, 4 août 2017

La Ville de Vence, en partenariat avec le cinéma Casino et l’association Culture & Cinéma, propose une rencontre autour du Film Court en plein air, Place Clemenceau, au coeur de la cité historique. Vence confirme ainsi son amour pour le cinéma et poursuit son action de soutien à la création et au patrimoine cinématographique. Ce 3ème Festival se décline en 3 soirs et en 3 thèmes... Un événement festif et créatif, original et drôle, gratuit et pour tous les âges, à découvrir seul, en famille ou entre amis.
Nous vous attendons nombreux sous les étoiles !

3 Soirée, 3 Thèmes


- Mercredi 2 août : Musique.
- Jeudi 3 août : A vos papilles !
- Vendredi 4 août : Comédie.

Les organisateurs invitent tous les cinéphiles ou non, à venir attendre ensemble la tombée de la nuit, dès 20h30 sur la place Clemenceau animée.
Chaque soir. la place Clemenceau se mue en salle de cinéma à ciel ouvert de 200 places, pour offrir des projections en numérique sur écran géant gonflable.

A l’issue de la projection, le Prix du Public de Vence est décerné par les spectateurs !

Chaque soir de 18h à minuit, le parking Marie-Antoinette est gratuit !

Des courts métrages tout public

Ce festival vise à mettre le cinéma à l’honneur, en donnant à voir gratuitement et au coeur de la Cité, une sélection de courts métrages Tout Public, originaux et drôles.

Chaque soirée démarre par une animation musicale à 20h30, suivie d’une projection à 22h d’environ 80 minutes de courts métrages drôles et touchants.

Cette année, le souhait le plus cher des organisateurs est de divertir et de faire rire le plus grand nombre. Aussi, ont-ils sélectionné méticuleusement et dans ce sens, des courts métrages, en mettant l’accent sur l’humour et la comédie, très présents dans les courts métrages présentés lors des 3 différentes soirées.

Comme chaque année, la première soirée est dédiée à la musique pour replonger dans l’atmosphère musicale des Nuits du Sud.
La soirée « Musique » du 2 août propose une dizaine de films sous la forme essentiellement de fictions et de dessins animés.
Cette soirée, bien qu’elle s’adresse à tous, est plus précisément dédiée aux jeunes.
Un large éventail de dessins animés en partant des productions Merry Melodies avec le bien connu chat Sylvestre, à de nouvelles créations comiques au graphisme ultra soigné, à l’exceptionnel court métrage mettant en scène Vincent Dedienne et Nathalie Baye, assistant à l’opéra Médée… sans parler d’un magnifique documentaire primé sur l’univers des skateurs qui évoluent sur une musique de Fauré…

La soirée du 3 août, intitulée « A vos papilles » propose des courts métrages autour de la table, de la cuisine, tous drôles et surprenants.
A découvrir : une comédie israélienne hilarante mettant en scène un boucher, véritable as de la découpe. Un film d’animation dont les héros sont des saucisses. Un court métrage signé François Morel, dans la lignée de l’humour des Deschiens…

Le festival se termine, le 4 août, avec la soirée « Comédie » proposant un choix varié de courts métrages où le public pourra notamment découvrir un film merveilleusement drôle et bien écrit signé Stéphane de Groodt, une comédie décapante portée par d’excellents comédiens comme Pascal Demolon, que l’on voit de plus en plus souvent à l’écran et que l’on a pu découvrir dans Radiostars, Discount… Une comédie primée au Festival de l’Alpe d’Huez interprétée par Alice Isaaz, une jeune comédienne prometteuse que l’on a pu découvrir dans Rosalie Blum, Elle… et l’excellent William Lebghil l’un des héros de la fameuse série télévisée Soda au côté de Kev Adams.

Bref une sélection éclectique et drôle conçue pour toucher un large public.

Les premiers spectateurs du Cinématographe découvrirent des courts métrages dans le Salon indien du Grand Café à Paris, il y a 120 ans. Les dix vues que les frères Lumière présentaient parmi lesquelles « La sortie de l’usine Lumière à Lyon »,
« La Voltige », « La Pêche aux poissons rouges » ne duraient pas plus d‘une minute.
Plus ancien format du cinéma, le court métrage est toujours
aujourd’hui synonyme d’avant-garde et de modernité !

Facebook & Twitter

https://www.facebook.com/JardinsurCourt/#

@JardinsurCourt