La route des peintres prolongée par des oeuvres de Mossa et Cahours

A découvrir dans la Cité Historique, places Surian & Godeau

L’itinéraire touristique sur les pas des grands Maîtres s’agrandit.
Après Dubuffet, Dufy, Soutine et Thornley, ce sont les artistes Henri-Maurice Cahours et Alexis Mossa qui viennent compléter le parcours artistique Vençois.

De nombreux artistes ont été attirés et séduits par la lumière de Vence et la beauté de ses paysages. Cet itinéraire touristique s’inscrit dans l’opération « La Côte d’Azur des Peintres » pilotée par le Comité Régional du Tourisme qui valorise les sites paysagers peints par des artistes de renom grâce à des reproductions disposées sur les sites mêmes à partir desquels les œuvres ont été réalisées.

Henri-Maurice Cahours- Place Surian

1968 Gouache- Collection particulière, Vence.

Henri-Maurice Cahours 1889-1974.
Né à Paris, il côtoie à Montmartre Utrillo, Max Jacob, Derain… et s’installe à Vence en 1960. On a pu dire que l’impressionnisme n’est pas possible en Provence, la lumière étant trop crue, pourtant Cahours a réussi ce tour de force en unissant les demi-teintes aux paysages vençois.

Alexis Mossa – Vence un passage sous voûte

1907 Aquarelle- Musée Masséna, Nice

Alexis Mossa 1844 ?- 1926

L’artiste peint des paysages aquarellés et c’est dans les Alpes- Maritimes qu’il manifeste toute l’envergure de sa maîtrise dans l’exercice de la peinture à l’eau. Tout au long de ses exercices aquarellés, Alexis Mossa s’inscrit dans le droit fil de l’école de Barbizon. Ses paysages sont le plus souvent inhabités, ou bien peuplés de personnages minuscules. La plupart des scènes se passent loin de la civilisation, dans la nature ou bien dans des villages « authentiques ».

Lire aussi