Jardin de l’amitié inauguré à la Maison de retraite publique

Une coproduction Ville de Vence - LPO

Installée à Vence où elle ne cesse de multiplier les initiatives, la Ligue Pour la Protection des Oiseaux (LPO) innove une nouvelle fois en associant les enfants, les pensionnaires de la maison de retraite et tout public intéressé par l’observation de notre richesse naturelle.
Le Jardin de la biodiversité et de l’amitié situé à la Maison de Retraite (côté avenue Colonel Meyère) permet à tous de venir observer l’immense richesse naturelle, depuis les papillons à l’intimité de la vie dans les nichoirs…
Une visite qui de plus apportera de la joie aux personnes âgées.

Discours du Maire de Vence, Régis LEBIGRE
"Vous connaissez tous le conte d’Andersen Le rossignol et l’Empereur de Chine. L’Empereur ne quitte jamais les limites de son palais, il ignore qu’au-delà, il existe des lacs profonds et des bois touffus d’où sort le chant mélodieux du rossignol qui charme l’empereur au point d’en avoir les larmes aux yeux. Aussitôt, un maître de chant se met en tête de fabriquer un rossignol mécanique, couvert de rubis et diamants, qui chante, dit-il, aussi bien que le vrai rossignol. En vérité, les pêcheurs du lac savent bien que rien ne peut égaler le chant du vrai rossignol. La mécanique du rossignol de rubis se détraque et ce faux rossignol meurt. L’empereur lui-même est à l’agonie.
C’est alors que reparaît le vrai rossignol. Il sauve le monarque à la condition qu’il garde le secret de ses visites…. Le secret de la vie.

Cette légende illustre l’action entreprise par la LPO 06 depuis l’installation de son siège départemental au numéro 5 de la rue St Michel. Depuis, les enfants de nos écoles ont repris contact avec la vraie nature et petit à petit, ils partagent leur nouveau savoir avec leurs parents.

Nos anciens, beaucoup plus proches que nous de cette réalité naturelle, vont pouvoir, à leur tour, partager leurs souvenirs avec tous ces nouveaux visiteurs. Qu’ils soient écoliers, collégiens ou lycéens, en sortie avec le centre aéré ou simples passants.

Tous vont pouvoir se souvenir des belles choses qui ont façonné l’enfance et qui constituent un bien commun à tous les hommes.

Qui n’a pas le souvenir d’un merle s’égosillant à la tombée de la nuit ?
Qui ne se souvient d’un rouge gorge perché sur le manche d’une bêche prête à exhumer un magnifique vers de terre ?

Sous l’appellation très poétique des jardins de l’amitié, c’est cette rencontre et ce partage de souvenirs qui sont proposés grâce à l’équipe de la Vençoise et à son directeur qui ont accepté de se prêter à cette initiative chaleureuse et généreuse. Grâce aussi aux enfants dont la spontanéité et la curiosité enrichiront le dialogue avec les anciens.

Je remercie la LPO qui ne cesse de stimuler la progression de notre travail de sensibilisation entrepris dans les écoles. Elle s’est traduite par une prise de conscience très forte des plus jeunes sur l’immense question de la biodiversité.

L’animation réalisée dans ce jardin invitera chacun à venir observer l’immense richesse naturelle contenue dans nos jardins, depuis l’observation des papillons à l’intimité de la vie dans les nichoirs…

Que nous ayons 8 ou 90 ans, le chant d’une mésange, le bruit du vent dans les arbres et la soudaine fraîcheur qui annoncent la pluie constituent une référence commune et universelle. Tous ces éléments naturels que nous ne prenons pas le temps d’observer, qui peuvent paraître furtifs et qui pourtant sont éternels constituent notre patrimoine commun.

Je partage avec Erik Orsena sa vision du jardin qu’il considère comme le plus beau résumé du monde.

Je suis persuadé que dans ce jardin, se mêleront souvenirs, découvertes et une belle transmission du patrimoine vivant, entre nos anciens et nos petits enfants, grâce à la mémoire et à la parole de chacun". (Vence, le 8 juin 2011)