Pierre du Taurobole

Sur la façade Ouest de la Cathédrale, cette pierre évoque le culte de Cybèle, la mère « Idaea », la grande mère du mont Ida en Asie Mineure.

La traduction du texte nous apprend que « Valeria Marciana, Valeria Carmosyne et le prêtre Cassius Paternus ont célébré un taurobole en l’honneur de la mère Idaea ».

Cette offrande d’un taureau par dévotion ou à l’occasion d’un voeu, effectuée par ces deux vençoises de jadis, se déroule dans un temple proche, peut-être celui sur les ruines duquel fut bâtie la Cathédrale.

En l’honneur de la déesse, l’officiant égorge l’animal sur une planche ou une pierre couvrant en partie une fosse dans laquelle se tiennent les fidèles mouillés du sang de l’offrande.

La mention de ce taurobole permet de dater cette inscription après l’an 160, période où cette pratique fut instaurée dans le culte de Cybèle.

Retour à la carte de la Cité Historique