Rita Gombrowicz

Epouse de l’écrivain polonais Witold Gombrowicz

C’est au deuxième étage de cette villa belle époque que le couple Gombrowicz a vécu. Depuis Juillet 1969, Witold Gombrowicz repose au cimentière du centre-ville de Vence.
Rita qui se rend fréquemment à Vence aime à relater l’histoire de la vie et de l’œuvre de l’illustre et avant-gardiste écrivain polonais, Witold Gombrowicz (1904-1969) qui se plaisait à dire « Je ne suis rien, je peux tout me permettre ».
Gombrowicz confiait aussi « A la place du mot Pologne, mettez Argentine, Canada, Roumanie, et vous verrez mes souffrances s’élargir jusqu’à une bonne partie du globe »...

Intellectuel, révolté, provocateur, sérieux, drôle, humoriste, pauvre et éternellement jeune, riche d’enseignements et vivant ! Voici le portrait d’un écrivain insolite.

A Vence, il a écrit Kosmos (Cosmos), une partie de ses mémoires et a entretenu également une correspondance truculente avec le peintre Dubuffet.

Depuis de longues années, les municipalités ont nourri le projet de redonner vie à Witol Gombrowiz en réhabilitant sa résidence et lieu d’inspiration.
Aujourd’hui la rénovation est lancée par la ville de Vence en coopération avec l’Etat Polonais. incluant la restauration des décors peints et la création d’un espace d’Interprétation Witold Gombrowicz.

Un projet mené avec le précieux soutien de Rita Gombrowicz

Ce projet motive Rita Gombrowicz et son souhait de faire découvrir l’homme et l’oeuvre, sur les pas de Witold Gombrowicz.

Rita Gombrowicz, née au Canada, est l’auteure de « Gombrowicz en Europe 1963-1969 » (éditions Denoël 1988).

En Mai 2013, elle a publié le journal intime KRONOS de Witold Gombrowicz avec la maison d’édition Wydawnictwo Literackie en Pologne.

Actuellement rédigé en polonais, cette oeuvre sera traduite en plusieurs langues et prochainement en français.

Rita Gombrowicz dira de Witold Gombrowicz, son époux écrivain polonais : « baromètre de la liberté d’expression », « L’oeuvre de Gombrowicz se porte bien. Elle est maintenant traduite en 40 langues dont le chinois et le coréen. » ....

JPEG - 43.8 ko