Vingt bénévoles des Restos du Coeur luttent contre l’exclusion

Le Maire a été les soutenir et les encourager

Loïc Dombreval, Maire de Vence, s’est rendu au local Vençois des Restos du Coeur afin de saluer, en ce début d’année, les bénévoles caritatifs investis sur le terrain pour épauler les 72 familles inscrites.
L’aide alimentaire est le premier moyen de tisser des liens et une première victoire contre l’exclusion. Priorité est donnée aux familles, mères isolées, personnes âgées dont les revenus très modestes ne permettent plus d’assumer le quotidien.
L’idée de Coluche est pleinement appliquée : donner à chacun un coup de pouce pour passer l’hiver.

JPEG - 43.4 ko

Un nombre d’inscrits stable et néanmoins toujours trop élevé

La campagne d’hiver qui débute en décembre et s’achève en mars permet deux fois par semaine*, des distributions de produits surgelées, d’aliments frais et de laitages aux personnes aux revenus modestes.
Chaque semaine ce sont 9 repas pour les personnes célibataires démunies et 6 repas par personnes pour les familles qui sont distribués.

Les bénévoles des Restos du Coeur travaillent en étroite relation avec le CCAS, l’élue aux affaires sociales et l’ensemble des associations caritatives de Vence.
Des réunions mensuelles permettent d’harmoniser les actions en faveur de la solidarité et de la cohésion sociale.

JPEG - 38.4 ko

Si les 16 Centres du Département sont livrés en produits alimentaires**, les Restos du Coeur Vençois n’hésitent pas à faire chaque semaine la tournée des commerces et des boulangeries afin de recueillir des denrées destinées à être distribuées.

La Mairie met à la disposition de l’association deux locaux, le premier (au parking de l’Alhambra) pour l’accueil des personnes et les distributions, le second permettant la stockage des produits et denrées.

JPEG - 19.4 ko

* Mardi et Vendredi de 9h30 à 11h30.

**Les denrées proviennent de trois sources :
> Dons en nature de l’Union Européenne. Suite à l’intervention de Coluche devant le Parlement européen en février 1986, le Conseil Européen a ouvert en 1987 les frigos de surplus de la communauté européenne : le Programme Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD) est institué. Quatre grandes associations bénéficient de ce programme : la Croix-Rouge, le Secours Populaire, la Banque Alimentaire et les Restos du Cœur.
> Achats en gros auprès de fournisseurs. Les denrées sont fournies et livrées aux départements par le service national des Approvisionnements. Là, elles sont conditionnées et acheminées vers les différents centres de distribution de chaque association départementale.
> Les associations départementales alimentent et diversifient la base alimentaire fournie par le National grâce à des collectes et des partenariats locaux.